Le Barboteur

Digital Influencer

L’interview de Uriel Karsenti, le créateur de Maison Standards

marque-paris-basique-maison-standards

Pour cette nouvelle interview, j’ai décidé de partir à la rencontre de Uriel Karsenti, le créateur de la marque Maison Standards. Si vous me suivez sur le blog, vous savez très bien que je suis complètement dingue de cette marque. Désireuse de prendre la mode à contre-pied, la jeune marque Maison Standards présente depuis 2013 un vestiaire intemporel avec un souci perpétuel du prix juste. On découvre un vestiaire hyper abouti, composé exclusivement de basiques de haute qualité confectionnés par des usines triées sur le volet. Un vrai parti pris au service d’une consommation intelligente et raisonnée, qui fait mouche à l’ère de la « fast-fashion ». Rencontre avec Uriel Karsenti, fondateur de la marque française Maison Standards.

Peux-tu te présenter ?

Uriel Karsenti, je suis le fondateur de Maison Standards. Diplômé d’HEC et avocat de formation, j’ai d’abord travaillé dans l’industrie de la mode dans toutes ses facettes. Pendant 14 ans, j’ai dirigé et accompagné des marques de mode en travaillant l’offre produit, le merchandising, la croissance des canaux de distribution, la visibilité de la marque ou sa profitabilité. Ma dernière expérience à la direction générale de Pierre Hardy, chausseur de luxe, a suivi une immersion dans le groupe Zannier, leader de la mode enfantine, et plusieurs années de développement chez Barbara Bui, marque française de prêt à porter féminine. Puis j’ai décidé de lancer Maison Standards par la suite.

Quand et comment a commencé l’aventure Maison Standards ?

Coutumier du luxe, je suis parti du constat que les standards, références absolues, ont aussi leur place dans le mode et en sont même la fondation. M’ait alors venu l’idée de composer un dressing d’intemporels. Je me suis entouré de profils financiers et entrepreneurs du web et l’aventure Maison Standards était lancée.

Quel est le concept de ta marque ?

J’ai besoin de faire des choses qui ont du sens et j’ai souhaité la même chose pour Maison Standards : des produits intemporels, en dehors des tendances, des vêtements simples, bien étudiés, qui construisent un style mais s’affranchissent de la mode. Cela correspond à une envie dans l’air du temps, celle de revenir à consommer moins et mieux. Un prix juste c’est vraiment possible ? C’est difficile, mais il permet de dire au client qu’on ne s’est pas fichu de lui. C’est choquant de faire avaler qu’un t-shirt qui a couté 10 € à produire s’affiche à 100 € en boutique. Pour Maison Standards, j’ai souhaité un produit permanent, afin qu’il s’affiche au prix juste. Une boutique physique était aussi un problème dans l’équation. Je trouvais ça intéressant de casser la désintermédiation en vendant directement au client sans passer par d’autres revendeurs. Résultat, la grande différence entre nous et d’autres marques c’est le circuit de distribution. Il y a plein de marques dans le marais qui ont les mêmes usines que nous. Mais quand mon pantalon chino sort à 20 € de l’usine je ne le revends pas à 200 € je le revends à 80 €. C’est ça la différence, c’est notre compétitivité.

A quel type d’homme s’adresse Maison Standards ?

A tous. Un bon standard est un produit qui doit résonner dans l’imaginaire de plusieurs générations, et nos clients ont de 18 à 60 ans. D’une certaine manière, l’esthétique du standard est assez minimaliste, simple, et permet donc à chacun de s’approprier le vêtement et de ne pas s’enfermer dans le style de la marque. En tous les cas nos clients partagent avec nous l’amour de la qualité, de la simplicité, et des valeurs fortes de Maison Standards : authenticité, transparence, et éthique.

Comment expliques-tu le succès de ta marque ?

La marque est encore exclusive et nos valeurs ne sont pas souvent défendues dans l’industrie, nous sommes précurseurs. Maison Standards a signé son territoire avec le concept de standard axé sur la qualité et l’intemporalité. Aujourd’hui, nous sommes nombreux à revoir nos modes de consommation, et notre engagement vis à vis des marques sont très influencés par les valeurs qu’elles communiquent. Maison Standards s’est donné pour mission de démocratiser la qualité, et de défendre une mode plus responsable, consciente de l’impact sur l’environnement et des besoins de parler et de protéger ceux qui fabriquent nos vêtements.

Peux-tu nous présenter des pièces iconiques de Maison Standards ?

La chemise blanche, en oxford de coton. Le Jean selvedge, en toile brute italienne. Notre première sneaker MS001. 3 produits phares, le fruit d’une recherche de la coupe parfaite, d’une matière irréprochable et d’un look qui traverse le temps. Pour en apprendre plus, sur notre site, nous montrons nos usines et le visage de ceux qui fabriquent les vêtements.

Pour toi, l’élégance, c’est…

L’élégance, c’est une question d’éducation et de cœur. Rien à voir avec le style. Quelque chose d’intérieur.

Tes collections évoluent-elles au cours des saisons ou souhaites-tu garder une image constante de la marque ?

On essaye d’apporter des produits saisonniers au milieu du vestiaire permanent qui représente 75%. Et puis on élargit notre vision du standard, avec des collections d’accessoires et aussi un projet qui me tient à cœur, celui de LIKE, une capsule saisonnière ou je revisite des standards oubliés de manière plus « vintage » qu’un simple standard.

De quoi pourrait être fait le futur de Maison Standards ?

Maison Standards sera légitime sur le territoire des essentiels du vestiaire, et se développera comme une marque responsable, moderne, et transparente.

Un petit mot pour la fin ?

Nous avons besoin de tous pour réussir dans notre démarche. Réconcilier le Beau et le Bon, pour une mode plus saine, plus juste et plus responsable vis à vis de son environnement.

www.maisonstandards.com

3

N'hésite pas à laisser un commentaire