Le Barboteur

Digital Influencer
paul-ward-le-barboteur

Back to essentials

Hello les copains,

On commence cette nouvelle semaine avec un look que j’ai réalisé ce weekend. A la fois simple mais terriblement efficace, j’ai opté pour des pièces dites « essentielles » du vestiaire masculin : un t-shirt basique blanc, un jean noir et une paire de mocassins camel. Avec ces trois pièces, vous êtes sûr de ne pas vous tromper car elles s’accordent parfaitement. Avec les beaux jours qui arrivent, un retour à des basiques essentiels permet de résister aux nouvelles tendances (qui ne sont pas forcément à mon goût). Plus que de simples basiques, ils sont nos repères mode et se réinventent au gré des saisons.

Pour ce nouveau look, j’ai donc opté pour un t-shirt blanc Levi’s, un jean noir slim Nudie et une paire de mocassins Schmoove. Côté accessoires, je porte une montre Daniel Wellington, mon chapeau H&M que je ne vous présente plus et enfin une paire de lunettes Paul Ward.

Un petit mot sur cette marque de lunettes dont j’ai eu un gros coup de coeur ! Paul Ward illustre la rencontre éclectique de l’élégance et de la désinvolture. Créateur et designer de lunettes au savoir-faire authentique traditionnel, cette marque combine les meilleurs matériaux au service de montures alliant finesse, modernité et solidité. Inspirées des silhouettes iconiques des années 50, 60 et 70, elle confectionne ses lunettes en revisitant l’élégance intemporelle. Toutes les montures sont faites main et dessinées dans un atelier à Paris. Avec comme volonté de révolutionner l’univers de l’optique et de repenser l’achat de lunettes en supprimant tous les intermédiaires, la marque dessine fabrique et vend ses propres lunettes. En étant indépendant, elle garantit des lunettes de qualité associant la sélection de matériaux, des coupes parfaites, l’équilibre des couleurs et le soin du détail.

(Liens des pièces en fin d’article)

T-shirt Levi’s

Jean Nudie

Mocassins Schmoove

Lunettes Paul Ward

Montre Daniel Wellington

Chapeau H&M

4
1 Discussion on “Back to essentials”

Laisser un commentaire