Le Barboteur

Digital Influencer
parisyorker-bandeau

Pull en cachemire Paris Yorker

Bye bye les températures clémentes, l’hiver fait son grand retour. C’est l’occasion de sortir du dressing l’écharpe, les gants et le bonnet mais également des pulls bien chaud pour lutter contre le froid. Justement, j’ai un très bon plan à partager avec vous. Il s’agit de Paris Yorker, une marque de pulls en cachemire vendue exclusivement sur internet, avec un modèle économique comparable à Hast ou encore Maison Standards.

Tous les pulls sont issus d’une fabrication Européenne par un atelier spécialisé dans la confection d’articles en maille, réputé pour l’excellence de son savoir-faire et la qualité de son travail. Les pulls sont tricotés avec un fil de cachemire Papi Fabio, une célèbre filature italienne qui fait partie des plus anciennes au monde. La filature sélectionne les meilleures fibres de cachemire (les plus fines et les plus longues) afin d’obtenir une qualité finale de cachemire incomparable. Pour la première fois sur le blog, j’ai choisi d’interviewer le fondateur d’une marque afin de vous proposer un nouveau format d’article. Alexandre Ignatoff, fondateur de Paris Yorker à répondu à mes questions et nous explique plus en détails la qualité de ses pulls et le positionnement de sa marque.

parisyorker-alexandre

Quel type de cachemire proposes-­tu ?

Nous collaborons avec une filature italienne : Papi Fabio, qui est l’une des plus anciennes filatures industrielles au monde. Elle fête cette année ses 125 ans d’existence. Cette filature est extrêmement réputée pour la qualité de son cachemire, et compte ainsi parmi ses clients la plupart des grandes marques de luxe : Hermès, Prada, Fendi, Balmain, Céline, Chloé…

Peux­-tu nous en dire plus sur le processus de fabrication d’un pull en cachemire ?

Dans le cadre du processus de fabrication d’un pull en cachemire, la filature intervient en amont : son travail consiste en effet à transformer une matière brute, des fibres de cachemire en bobines de fils assez solides pour pouvoir être tricotés. Dans un premier temps, la filature doit donc sélectionner les fibres, en fonction de critères restrictifs très précis : les fibres doivent mesurer au moins 38 millimètres de longueur, à titre de comparaison, un cachemire « moyen » mesure autour de 30 millimètres, et avoir un diamètre de 15,5 micromètres (ce qui est six à sept fois plus fin qu’un cheveu humain). La filature ne sélectionne également que du cachemire « blanc de blanc », le plus pur, afin de garantir ensuite une teinture de qualité.

Une fois les fibres sélectionnées, le cachemire est nettoyé. La teinture intervient juste après, sur la « bourre » (c’est ­à ­dire le cachemire brut, non filé), ce qui permet d’obtenir une meilleure qualité qu’une teinture en écheveaux, lorsque le cachemire est teint après filage. Puis le cachemire est cardé : cette opération consiste à démêler et à aérer les fibres, afin de pouvoir les aligner et commencer le filage, c’est ­à ­dire la transformation en fil. Une fois le cardage terminé, lorsque les fibres ont été transformées en longues mèches fines, l’opération de filage peut commencer : les fibres sont transformées en fils textiles très solides, pouvant être ensuite tricotées, puis embobinées.

parisyorker-fabrication

Une fois le cachemire mis en bobine, le processus de fabrication à proprement parler peut commencer, et comprend alors trois grandes étapes : Le tricotage : les différentes pièces composants le pull sont tricotées en maille serrées afin d’en garantir la résistance, avec des métiers en jauge 12 minutieusement réglés. Nous tricotons « en diminué », ce qui signifie que les différentes pièces du pull sont tricotées selon leur forme de destination (corps, manches…). Ce type de tricotage est très qualitatif, car il permet d’éviter les découpes grossières aux ciseaux et les grosses coutures. Une fois le tricotage terminé, les différentes pièces sont assemblées, par la technique dite du « remaillage », qui permet un assemblage très fin et surtout hyper qualitatif. C’est également à ce moment là que le col est monté, puis les étiquettes cousues.

Enfin, une dernière étape, essentielle : celle du traitement. Il s’agit ici de faire passer les pulls en cachemires dans une sorte de grosse machine à laver, spécialement réglée afin de faire gonfler la maille, et l’adoucir. Il faut en effet savoir qu’un cachemire brut, une fois tricoté, est très rêche : pour s’adoucir, le cachemire a besoin d’eau. L’étape du traitement, entièrement naturelle, permet ainsi au cachemire de retrouver toute sa douceur !

pull-cachemire-col-rond-homme-gris-clair

Quel est le positionnement de Paris Yorker, et pourquoi as-­tu fait le choix de distribuer tes pulls en cachemire seulement sur Internet ?

Notre positionnement est très clair : il s’agit de proposer le meilleur rapport qualité / prix du marché, soit du très beau cachemire italien, parfaitement réalisé, pour 99,90 € seulement ! À qualité comparable, un pull en cachemire se vend au minimum 260/300€ en boutique physique . Nous avons donc fait le choix de distribuer nos pulls uniquement sur internet, afin de diminuer au maximum nos coûts de fonctionnement et de commercialisation, et proposer un prix plancher, très attractif.

L’avantage d’une vente exclusivement sur internet et de notre modèle économique, est que nous pouvons nous adresser à une large gamme de clients : il y a ceux dont le budget n’excède pas 100€, mais qui pour ce prix préfèrent faire le choix de la qualité. Mais il y a également ceux qui préfèrent s’offrir deux ou trois pulls Paris Yorker plutôt qu’un seul pull à 300€ en boutique physique !

pulls en cachemire col V et col rond – 99,90€

www.paris-yorker.com

6

Laisser un commentaire