Le Barboteur

Digital Influencer

LE WORKWEAR REPREND DU SERVICE, À VOS BLEUS DE TRAVAIL !

Alors que le workwear s’impose comme une tendance homme incontournable, Normandie Hoche du site Farfetch explique comment porter les vêtements de travail.

Tout d’abord il faut s’entendre sur le terme “workwear”. Les anglo-saxons utilisent souvent ce mot pour évoquer les vêtements formels portés au bureau, tels que les costumes, tailleurs ou pantalons smart : le workwear du 21ème siècle.

Nous, nous nous intéressons aujourd’hui au retour des vêtements nés de la révolution industrielle. Depuis quelques années, sur les podiums et dans les dressings, c’est ce workwear là qui fait fureur. Il se présente sous plusieurs formes, ou uniformes…

On se concentrera sur le col bleu à la française ainsi que sur les vêtements de travail américains, d’esprit légèrement bûcheronesque et rustique. Evidemment, les deux ne sont pas incompatibles et vous pouvez mixer ces panoplies ensemble, avec du streetwear, ou avec votre style personnel. Allez, au boulot !

Workwear

A gauche : le workwear à la française au défilé Agnès b printemps-été 2013

A droite : le workwear américain au défilé Ami automne-hiver 2013-2014

La chemise

Chemise Workwear

A gauche : Veste Scotch & Soda 192 €

A droite : Chemise en flanelle Topman 40 €

Commençons par la base : la chemise. Que vous optiez pour l’option française ou américaine, la chemise est la pièce clé de chacun des deux looks, elle donne une direction vestimentaire.

Côté Hexagone, on trouve le bleu de travail. Il s’agissait à la base d’une combinaison (qui ne vas pas tarder à revenir…), portée par les conducteurs de locomotives et les travailleurs manuels. Peu à peu, les marques comme Marithé et François Girbaud, Agnès B, et plus récemment Junya Watanabe et Dior Homme, s’en sont emparées. Elle est désormais composée de deux pièces distinctes : le pantalon et la veste. Cette dernière est parfaite comme chemise d’hiver ou blouson d’été. Vous pouvez glisser dessous un débardeur ou tee-shirt blanc et tomber la chemise pour un look à la Marlon Brando dans Un tramway nommé désir.

Aux Etats-Unis, la chemise à carreaux en flanelle est un classique. Bien implantée chez des marques comme Ralph Lauren qui joue la carte workwear depuis que la mode est mode, elle s’est retrouvée sur les podiums de Marc Jacobs puis de Saint Laurent cet hiver. Chaude et facile à entretenir, elle est également très versatile et aussi à l’aise dans un vestiaire scandinave que preppy ou grunge.

La veste de travail

Veste Workwear

A gauche : Blouson APC chez Mr Porter 450 €

A droite : Veste de travail Carhartt chez Urban Excess 163.16 €

Comme la plupart des vêtements de travail, la veste est avant tout fonctionnelle. Elle est légère, chaude et dans des tons neutres. Celle ci-dessus, vendue depuis des années par le spécialiste du workwear et du streetwear Carhartt, est une valeur sûre, adaptée aux styles casual et chic.

Les parkas, doudounes sans manches et bombers en peau retournée vous apporteront d’avantage de chaleur. N’hésitez pas non plus à enfiler une chemise-veste en dessous puisque la superposition est un des pilier du workwear. Et pour une allure plus smart, optez pour des blousons à col classique aux airs nostalgiques, comme ce modèle APC.

Enfin, si vous souhaitez un mix des deux styles, le blouson Bristol né de la collaboration d’APC et Carhartt est tout indiqué.

Le pantalon de travail

Pantalon Workwear

A gauche : Chinos Dickies chez Zalando 60 €

A droite : Jeans Levi’s 501 chez Zalando 100 €

Comme de nombreuses pièces workwear, les pantalons de travail sont sortis des usines et chantiers pour s’immiscer dans les loisirs des cols bleus et également dans ceux des cols blancs. C’est le cas de la salopette Levi’s (bleu de travail américain) et du jean 501 des garçons de ferme. Les travailleurs ont commencé à porter leur uniforme en dehors des heures de labeur, et ceux-ci sont devenus des classiques universels.

Les pantalons de travail en toile de coton ont suivi le même chemin. Les chinos de célèbres fabricants de workwear comme Dickies et Dockers, sont des basiques intemporels qui ont trouvé leur place chez différentes tributs vestimentaires, des plus smart aux plus casual.

Les boots de sécurité

Boots de se¦ücurite¦ü Workwear

A gauche : Boots BDG Urban Outfitters 36 €

A droite : Boots Ann Demeulemeester chez Farfetch 566 €

Les plus robustes, utilisées sur les chantiers et provenant de marques comme Caterpillar ou Palladium, ne sont guère coquettes. Pas plus que les Timberland qui iraient pourtant bien à notre travailleur américain.

En revanche, les Dr Martens, portées d’abord par les ouvriers anglais, sont une option légèrement plus raffinée de chaussures de sécurité. Basses, elles sont très à propos avec un pantalon retroussé à la cheville. Montantes, elles risquent parfois d’évoquer les punks sur le retour et les écrase-merde des fans de Marilyn Manson.

Donc, pour rester sur des boots lacées à bouts bombés sans sacrifier l’élégance au confort, on peut se tourner vers les modèles smart de chez Grenson ou Ann Demeulemeester par exemple, ou vers les chaussures de randonnée Fracap et Diemme. Ces dernières étant assez onéreuses, vous pouvez vous diriger vers des marques high street qui proposent des versions tout à fait correctes, comme ces boots Urban Outfitters.

Sacs de travailleurs

Sac Workwear

A gauche : Musette Bleu de Chauffe 199 €  Sac de métiers

A droite : Sac à dos Sandqvist 169 €

Cela fait quelques saisons que l’on trouve des sacs d’influence baroudeuse et nostalgique. Cette tendance a été repérée notamment chez les grandes maisons de prêt-à-porter de luxe comme Vuitton dont la collection homme de cet hiver se concentre sur le voyage et les explorateurs.

Mais on trouve aussi ce type de sacs rétro à usage bien défini chez des marques tendance comme J.Crew et bien sûr Bleu de Chauffe qui s’est spécialisée dans les sacs de métiers, comme cette musette. Celle-ci porte le drôle de nom de “Mariole” et non “sac de plombier”, de postier ou de forestier comme les autres modèles, mais sa forme et son coton enduit lui donne un petit air du workwear d’antan. Elle est même fabriquée écologiquement en France et payable en plusieurs fois : elle est pas belle la vie ?

Voilà pour le savoir-faire français. Et pour notre col bleu américain, voici un sac à dos de la marque suédoise Sandqvist. Car le style workwear américain se rapproche de celui du forestier nordique, qui privilégie l’ergonomie, les matières de qualité et les designs épurés, comme ceux des sacs des alpinistes d’antan. Regardez également du côté du canadien Herschel pour de jolis modèles en toile d’esprit vintage, et pensez à Fjällräven si vous voulez du solide !

Accessoires

Accessoires Workwear

Gavroche Stetson chez Urban Excess 81 €

Bonnet Nudie Jeans chez Nelly 54.95 €

Bretelles Topman 14 €

Gants Penfield chez Asos 18.87 €

Maintenant que vous êtes habillé de la tête aux pieds, sac à la main et près à aller au turbin, vous pouvez accessoiriser vos vêtements de travail de 1001 façons. Et l’important, chantier ou open-space, c’est de penser pratique, surtout quand on nous prédit (encore !) l’arrivée d’un froid féroce.

Travaillez le workwear à la française grâce à ces bretelles qui empêcheront votre pantalon de s’envoler avec le vent d’hiver, et gardez la tête chaude avec cette élégante gavroche Stetson. Côté US, notre travailleur en extérieur a tout intérêt à enfiler des gants robustes, un bonnet et une barbe : ça tient chaud !

Crédits Photos : meltystyle.fr, style.com polyvore.com

Normandie Hoche est une journaliste parisienne vivant à Londres depuis quatre ans. Après différentes expériences professionnels anglaises dans la musique et la mode, elle travaille actuellement comme rédactrice pour le site Farfetch.fr.

Cette plateforme d’e-commerce regroupe les stocks de 300 boutiques réparties à travers le monde. Le résultat est une sélection hétéroclite, large mais pointue, de vêtements, sacs, chaussures et accessoires de marques de luxe et créateurs tendance.

0
1 Discussion on “LE WORKWEAR REPREND DU SERVICE, À VOS BLEUS DE TRAVAIL !”
  • Super article! Je trouve que la chemise à carreau façon bucheron et la veste bleu juste à côté iraient très bien ensemble! J’avais jamais penser à mélanger la chemise à carreaux rouge avec une veste bleu.. Grâce à toi je vais pouvoir le faire maintenant 8). Bien joué! ;)

Laisser un commentaire