Le Barboteur

Digital Influencer

LES VANS DÉGUEULASSES ONT LA PÊCHE

La chaussure bien fixée sur la planche, les roulettes ronronnent. Pour les novices, les cascades arrachent, déchirent, frottent, trouent. Pour les experts aux genoux abîmés, aux articulations fatiguées et aux tricks plutôt risqués, c’est le même refrain,  » la Vans s’use.  » Véritable accessoire de mode des Skateurs ou autres modes venant de la street, la Vans se porte de plus en plus de manière ignoble.

Plus la chaussure tire la gueule, plus effet de style il y a. Fini les lacets bien blancs et bien serrés, place à un style pouilleux. La paire de pompe ne connaît aucun repos. Une fois sortie de sa boîte, son usage n’a pas de limite. D’une partie de foot en passant par un concert assez piétinant, pour finir par un tour de skate bien casse gueule, la godasse en prend plein les lacets.

Après tout, pourquoi toujours se soigner pour rester dans le moule ? La vie d’une Vans ne se limite pas à des cordons bien rangés et lacés, à des semelles bien blanches et des languettes bien visibles. Pourquoi pas ajouter de petits trous par ci par là, du tissu tâché, et de la toile déchiquetée ? Que vous laissiez apparaître un bout de chaussette puante, ou même une caricature ubuesque, qu’importe ? Le style un peu dégueulasse et original s’oppose à la monotonie d’une société de plus en plus formalisée sur des principes contraignants.

À vous d’aviser.

Q.Müller.

0
2 Discussions on
“LES VANS DÉGUEULASSES ONT LA PÊCHE”

Laisser un commentaire